Siddhârta Gautama

Déconnexion : notre intention véritable ; se déconnecter de nous-même, des autres, de nos idées, de notre illusion de croire en l’illusion. De rompre avec ce que nous avons appris, mais de nous soumettre à l’Alpha. Le Tout-commencement qui n’a jamais commencé et le Tout-finissant, qui n’a jamais fini.

Il est presque vain de l’écrire. Il est presque vain de faire don. Il est presque vain de croire ce que l’on croit. Il est presque vain que Siddhârta soit Bouddha.

Je Le vis, l’espace d’une fulgurance et Il me montra l’imposture. Je vis Siddhârta car Bouddha était Siddhârta. Quand je lui demandai sans parler : Que signifie tuer Bouddha ? Il me fit don de sa propre allégorie et je vis Siddhârta. Ne parlez pas de Bouddha ! Tel fut Son enseignement. Alors j’aimais voir Siddhârta Gautama. Il devint la Voie. Il devint la Révélation du Chemin. Lors que je voyais Siddhârta, je voyais Le Tout-Commencement et la Toute-fin. Je voyais l’Au-delà. C’est ainsi que je vois chaque Verbe Divin, chaque Livre révélé. Tel est le grand Secret. Alors, je lui demandais un conseil, celui qui serait l’éclairage indubitable, et ce, sans prononcer une seule parole. Il me donna la réponse : Ni mensonge, ni trahison ! La Voie ne trompe pas. La Voie se déploie dans la sincérité, dans le processus de Révélation.

6 commentaires sur “Siddhârta Gautama

      • A la traîne de moi même.
        Ce que je sais, parfois, n’est plus visible.
        Celui qui sait se laisse occulter par le gestionnaire de ressources, et patiente dans le coin e’ attendant que se dissipe…
        (Celui qui pense à l’approvisionnement du carrefour prochain, pour reprendre…)

        Aimé par 1 personne

  1. Voie universelle qui nous fait reconnaître toutes les voies, une preuve de l’universalité, de l’Un. A méditer, ces paroles de Siddhârta Gautama. Il est vrai que le Bouddhisme occidental est interpellant et l’on n’y reconnaît pas les « Enseignements du Bouddha ». Que s’est-il passé ? Une adaptation aux mentaux ? Alors, une profanation de l’esprit de Bouddha. Comme partout, du reste : tout est profané, réduit, galvaudé.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s