Les perles de la lumière des secrets – II

Le chien sculpté sur la chaire dite de « Geiler de Kayserberg », prédicateur iconoclaste du XVe siècle,
en la cathédrale de Strasbourg
 
Je me suis effacé si je ne suis qu’une ombre,
Et le chien qui me suit m’est un allié fidèle,
Car il voit au delà de la sienne infamie,
Le flambeau et la voie, la lumière et la vie !
 
Jean d’Armelin
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s