ADN de L’Origine (1)

 

 

 

Il n’est aucun parfum à L’Ombre de Ton Trône,
En ce Plérôme, L’Un est cette Humanité,
Et je me suis souvenue des seules Fragrances.
Lors que je suis à marcher, je n’ai plus une once de Souffle,
Ni un soupçon de doute, rien qui ne soit en Ton Unité!
Qu’ai-je à désirer posséder, lors qu’il n’est aucune possession ?
Qu’ai-je à revendiquer, lors que Toi Seul, Tu es à décider ?
L’Humus de La Tombe est Le doux lit que nous sommes à vivre.
Mon oreiller est l’effluve d’un Autre Monde.
Comprends, L’Ami, Ô Toi que je chéris de toute L’Humanité, Toi, mon frère,
Cessons, ici, en Ce Centre, de dire, « je » et « tu » !

 

.

 

 

Les yeux s’emplissent de Tes miroitants Lacs,
Lors que les clartés de L’Aube annoncent les Beautés de Ton Regard Levé.
J’ai saisi en Lui, les vivacités de La Pleine Joie.
Ecoute le doux Bonheur au delà de La Souffrance !
Je ne vois plus Le Ciel, mais Le Ciel me voit, et nous sommes Trois.
Il est à danser en ces Bras qui s’étreignent.
Savoure ces simples mets au pied de L’Olivier.
– Qu’en est-il du Royaume de Dieu ?
– Il s’agit de La Conquête des Lumières.
– N’ont-Elles pas absorbé les ténèbres ?
– Ne fallait-il pas que tu connaisses La Création au Sein de Sa Prunelle Savante ?
– Quelle est donc cette Sagesse ?
– Sache que Les Nouvelles nous parviennent de différentes manières. Tantôt, ce sont des Pluies de Rosées, Tantôt Le Zéphyr effleure Les secrets de notre Intime.
Gorgée de ces suavités, les Paroles nous étreignent.
L’Ange compresse Le Cœur, mais jamais ne cherche à lui nuire.
La Pression est forte, et parfois nous manquons de suffoquer, mais il est une Alchimie à laquelle nous ne savons plus échapper.
Ce qui nous apparaissait sans aucun sens, est à se donner en son entièreté.
Les mots ont appris les mots.
J’ai vu les mots s’extasier de Leur Origine.
Ils se sont entrelacés.
L’Embrassement est vif de Sa Vivacité !
Lors qu’Il desserre les bras, La Vision s’empare de Son Regard, de par une permission.
Ô Beauté des enlacements, lors que les lettres deviennent L’Union.
Comprends-tu cette Alchimie ?
Ô Vague qui rejoint L’Autre Vague !
Ô Unique Vague !
– Qui es-Tu ? Oh ! Qui es-Tu ?
– Ne sens-tu pas L’Ivresse  remonter jusqu’à La Gorge ?
Puis les Rosées sont à déployer Les Pluies qui volent en Assemblée vers La Suprême Cime.
Je Les vois tournoyer en ronde !
Soudain, depuis Le Four palpitant des justes proportions, des douceurs de la prière et des Chants d’Amour de L’Amour, en cet instant qui donne L’Instant en Son Éternité, La Joie est La Réalité !
J’ai vu Ses Mains protéger les effusions du Feu Sacré !
Il est Le Gardien !
Depuis L’Origine, Il est Celui qui est L’Intelligence !
Lors qu’une chose t’échappe, ne dis pas que Cela n’est pas !
Dis plutôt : je m’en remets à La Sagesse qui tient en La Poigne du Vivant, tous les Mondes et toutes Les Réalités !
Dis plutôt : Les rivières d’Abondances sont à Lui, et je suis celui qui rends compte de La Conscience du Témoignage !
Dis plutôt : La Gratitude procède d’une Lumière qui est Sienne, et Il donne à qui Il veut !
– La Volonté de Dieu est Son Pouvoir.
– S’Il n’était cette Absoluité, Le Monde serait injuste, or il ne sied pas à Dieu de vêtir ces attributs !
– Dieu est Conscience qui se révèle en nous.
– Oui, telles sont les Réalités d’un Jalonnement.
– Lors du Pacte de La Première Conscience, nous avons tous reconnu, pourquoi sommes-nous donc en L’Oubli?
– La nature de L’Oubli est nécessaire à l’accession à La Connaissance. De cet oubli naît la nostalgie.
Pourtant, je vais te révéler quelque chose : si nous sommes prompts à oublier, Elle, La Conscience de L’Origine n’oublie pas puisqu’Elle est aussi en cette absoluité Gardienne de La Mémoire. Elle est La Mère des Livres, La Niche de toutes Les Lumières, Le Suintement de toutes Les Connaissances. Ne vois-tu pas que L’Oubli n’est jamais définitif ? Tout est intact en ces inépuisables Réservoirs. Tout est à notre disposition. Le Chemin du Retour est Le Chemin de La Connaissance, cette Conquête qui donne à l’ignorance sa cohérence.
– Serait-ce que L’ADN de L’Origine est Intact ?
– Oui. Et nous pouvons tous, aujourd’hui, Le retrouver. Il n’est pas destiné à une simple élite. Il se veut se retrouver en chacun.
– Ah !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s